Après un abus de chocolat, quoi faire ?

Après un abus de chocolat, quoi faire ?

Par Elena Bizzotto

Les cloches ou le lapin de Pâques vous ont gâté, et vous en avez bien profité. Mais vous voilà au travail après le week-end festif, le ventre plein de chocolat et l’esprit plein de culpabilité. Pas de panique, vous avez encore le temps de remettre votre système digestif en marche, rééquilibrer votre organisme et vous sentir mieux dans votre peau !

 

Car si le chocolat, en petites quantités, peut faire du bien au moral et donner un coup de fouet en milieu d’après-midi, ses effets ne sont pas autant bénéfiques après un abus de deux jours. Prise de poids, complications liées au sucre, troubles gastro-intestinaux, voire complications liées à l’excès de potassium chez les personnes aux reins fragiles… le chocolat peut faire des dégâts. Voici votre plan d’action pour oublier ces inconvénients.

 

Détruisez les tentations

Vous pensez qu’un petit œuf en chocolat pourrait vous faire du bien pour diminuer la consommation de sucre en douceur ? Ce n’est pas le cas. Faites en sorte de ne plus laisser traîner aucune tentation chez vous, ni au bureau. Offrez vos chocolats aux enfants des voisins, au facteur ou à votre belle-mère et répétez le proverbe : "Loin des yeux, loin du cœur". Aidez votre organisme et faisant le plein de légumes à chaque repas de la journée.

 

Hydratez-vous

La déshydratation, souvent associée aux excès de toute sorte, est responsable de fatigue, d’une diminution de la vigilance et de changements d’humeur. Or, boire de l’eau aide les reins et les intestins à éliminer les déchets de l’organisme.

 

Reposez-vous et bougez

Les bonbons chargés en sucre peuvent vous donner l’impression d’avoir de l’énergie à revendre, mais attention à la baisse qui va suivre. Une bonne nuit de sommeil vous aidera à éviter la sensation de fatigue. Au cours de la journée, profitez d’une pause pour marcher ou pour pratiquer du sport. L’exercice libère des hormones naturelles qui vous aideront à rester en forme et garder le moral après les festivités du week-end.

 

Savourez

Vous n’arrivez pas à vous débarrasser de votre collègue qui vous propose des chocolats toutes les deux heures ? Ne culpabilisez pas, et essayez plutôt de savourer et d’apprécier ce petit plaisir. Laissez le chocolat fondre sur votre langue, et ne pensez qu’à la satisfaction qu’il vous procure.