Le froid est de retour, la gastro-entérite aussi

Le froid est de retour, la gastro-entérite aussi

Par Anissa Boumediene (20 Minutes.fr)

Selon les tout derniers chiffres dévoilés par le réseau de veille sanitaire Sentinelles, si le seuil épidémique n’est pas encore atteint à l’échelle nationale, quatre régions connaissent actuellement une épidémie de ce virus : les Pays de la Loire, l’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône-Alpes et le Grand Est.

 

 

Les virus plus nombreux quand il fait froid

Si l’épidémie de gastro bat généralement son plein au moment des fêtes de fin d’année, le virus est arrivé avec un peu d’avance cette année. Alors que le thermomètre est en chute libre et que le froid s’installe sur le territoire, on observe dans le même temps la réapparition des plusieurs maladies infectieuses, à l’instar des virus de la gastro-entérite et de la grippe. Ce n’est pas le froid en tant que tel qui donne potentiellement la gastro, mais il est important de bien se couvrir quand les températures baissent drastiquement, mais plusieurs éléments associés.

Le froid peut diminuer les défenses immunitaires et nous pousser à moins aérer notre intérieur. «Confinement et manque d’aération sont les vecteurs de la propagation des virus », rappelait à 20 Minutes le Dr Jean-Paul Hamon, médecin généraliste, lors de la précédente épidémie de gastro-entérite.

 

 

 

« On traite les symptômes »

Si les symptômes de la gastro apparaissent, il est recommandé aux personnes les plus fragiles de consulter leur médecin, en particulier pour les bébés et les personnes âgées. Mais « généralement, pour les enfants plus grands et les adultes, il n’est pas forcément nécessaire de consulter », rassure Aude Jolly-Jaspart, pharmacienne à Paris. Ainsi, les pharmaciens ont également observé le retour du virus et sont eux aussi sollicités par les malades. « On constate depuis quelques jours une augmentation des cas de gastro et des symptômes associés, confirme la pharmacienne. Dans ce cas, on traite les symptômes : nausées, vomissements, diarrhée et douleurs abdominales », détaille-t-elle.

Dans son officine, la pharmacienne donne également des conseils alimentaires pour que les symptômes de la gastro s’estompent plus vite. « Il faut adopter quelques réflexes alimentaires : privilégier le riz – et boire un peu de son eau de cuisson —, manger les fruits et légumes cuits et surtout boire beaucoup d’eau », préconise-t-elle. Au besoin, des solutés de réhydratation peuvent être pris. « On a tendance à perdre l’appétit quand on a une gastro-entérite, note Aude Jolly-Jaspart. Dans ce cas, on ne se force pas à manger. En revanche, la déshydratation est l’un des plus gros risques liés à ce virus, donc dans tous les cas, on veille à boire beaucoup d’eau. A la bouteille, en thé, infusion ou bouillon : au moins deux litres par jour ».